LE LAPIN SORT DU CHAPEAU

Il était une fois un petit lapin tout doux. Calé au fond du berceau, il observait, attendri, la relation magique qui unissait le petit bébé et sa maman. Il les admirait dans leur plus belle intimité et s’imaginait déjà en train de les habiller tous deux à l’image de ce lien fusionnel.

Ce conte se passe à Paris, en 2011, année de « naissance » de MILAPINOU. En cette période placée sous le signe du lapin, il aurait pu être chinois pour annoncer la fertilité et la prospérité. Il aurait pu être mexicain, en écho aux origines de la créatrice de la marque qui venait de mettre au monde son enfant. Il est en tout cas le fruit du travail de Dallana Bayarri qui crée sa gamme de vêtements pour les femmes enceintes, les jeunes mamans et leur bébé.

Diplômée en 2008 de l’atelier Chardon Savard à Paris, elle a poursuivi la belle histoire chez Karl Lagerfeld. Un coup de baguette magique l’a propulsée chez l’un des plus renommés. Lovemilla, Shyde, CdeC, la fée couture lui prodigue encore de la bonne étoile. Son parcours continue : après avoir donné la vie, émue par ce lien d’amour universel, grâce à ses collections, elle donne vie à un monde sur mesure!

Son expérience de mère lui permet de tirer les ficelles d’un vêtement adapté à la jeune maman et à l’enfant. Sa ligne, confortable, a notamment été pensée pour la période de l’allaitement. Ce moment, vécu avec une certaine naïveté par la créatrice, se traduit par des lignes épurées, fluides, vaporeuses et dansantes. La collection marque un retour aux sources, à l’esprit hippy des années 60 et 70. Comme dans un rêve, des « nymphes des bois » perpétuent le plus longtemps possible ces instants d’un bonheur qui s’enfuit.

Fibres de soie, cashmere et angora : la matière est souple, douce et agréable au toucher, recréant un cocoon sécurisant autour du corps. La marque utilise des tissus biologiques, des fibres naturelles et des teintures à base de plantes. De ce retour à la nature naissent des « Friendly clothes » ou des vêtements soucieux de l’environnement mais aussi de la vie, de l’être humain. La confection respecte un savoir-faire traditionnel, comme pour les broderies mexicaines qui permettent de faire travailler un tissu associatif. Rien de folklorique mais au contraire une plongée dans un monde actuel qui se préoccupe de l’avenir.

Dans ces conditions, MILAPINOU peut dormir sur ses deux oreilles…